Révélateurs au diaminophénol

 

Source : Photo-Revue - mai 1966.

 

Niveau : expert.

 

Le chlorhydrate de diaminophénol, appelé improprement "diamidophénol" et fabriqué en Allemagne sous de nom d'Amidol, a été autrefois très utilisé pour le développement des négatifs et des papiers photographiques. Il se présente sous la forme d'aiguilles cristallines incolores lorsqu'il vient d'être préparé, mais devenant grisâtres par suite d'un commencement d'oxydation à l'air. Cette substance développatrice très soluble dans l'eau a la propriété de développer en solution sulfitique pure sans addition d'alcali. Mais le révélateur s'oxyde rapidement et ne peut être préparé qu'au moment de son emploi.

Register to read more...

Formule R1 (apparentée à Kodak D 72)

Source : Photo-Encyclopédie - Vol 1 - Marcel Natkin.

 

Formule R1 (apparentée à Kodak D 72)
Eau..............................................  500 grammes
Génol...........................................  3 grammes
Sulfite de soude anhydre.................  50 grammes
Hydroquinone.................................  12 grammes
Carbonate de soude anhydre............  70 grammes
Bromure de potassium.....................  2 grammes
 Eau : q.s.p.f..................................  1000 cc

Pour l'emploi, diluer :

Positifs

(papiers au bromure et diapositifs) 1:1   1 minute à 18°

(papiers au chlorobromure)            1:1   45 secondes à 18° 

Emploi : Ce révélateur convient parfaitement au traitement des papiers, plaques de reportage, plaques diapositives traités en cuvettes. En effet, son action énergique et rapide le fait surtout apprécier pour les travaux courants où l'on recherche un certain contraste. Il est souvent désigné, à tort, comme "révélateur universel" car il convient mal aux émulsions négatives, lorsque celles-ci sont destinées à supporter de forts grossissements.

Temps de développement : Pour les papiers, la durée de développement dans ce bain varie de 1 minute à 1 minute et demie ; 3 à 5 minutes pour les émulsions positives et négatives à grands contrastes. Ce révélateur permet, avec certaines émulsions (papiers), d'obtenir des tons chauds ; dans ce cas, on le dilue à 1:3 et même 1:4 ; lorsqu'on utilise une solution fortement diluée, on lui incorpore 10 cc d'une solution à 10 % de bromure de potasse. Traitées dans ce révélateur, la plupart des plaques de reportage atteignent un gamma élevé, plafonnant à 1,5.

L'emploi de cette formule n'est pas recommandé pour la reproduction de dessins au trait ; en effet, il existe d'autres bains qui permettent d'atteindre un gamma encore plus élevé en 3 à 6 minutes en cuvettes.

Dans une cuvette 18X24, il se conservera parfaitement durant 24 heures.

En cuves de 5 litres, isolé de l'extérieur au moyen d'un couvercle flottant, il se garde 2 semaines et trois mois en flacons hermétiquement clos ; dans une bouteille entamée, on le gardera 1 mois.

Cette formule est la même que celle indiquée par Kodak sous la référence D.72, avec cette différence que Kodak donne une traduction précise des mesures américaines alors que nous avons arrondi les chiffres en question, sans que cela entraîne aucune modification dans les résultats pratiques.

Ce révélateur, en principe, est destiné à développer aux environs du gamma ∞.

 

 

 

G.210 - Révélateur au Métol-Hydroquinone pour développement en tank.

Source : 41 - Gevaert formules photographiques - 4e édition 1938.

 

Pour rollfilm, filmpack et film-miniature.

Solution pour l'emploi :
Eau................................... 40 litres.
Métol................................. 25 gr.
Sulfite de sodium (crist.)...... 1500 gr. ou anhydre 750 gr.
Hydroquinone...................... 65 gr.
Carbonate de sodium (crist.).. 375 gr. ou anhydre 150 gr.
Bromure de potassium.......... 20 gr.
Bisulfite de sodium.............. 15 gr.

Durée du développement : 15 à 20 minutes à 17-18°C.

G.212. - Révélateur au Métol-Hydroquinone pour plaques.

Source : 41 - Gevaert formules photographiques - 4e édition 1938.

 

Pour négatifs à modulation douce. Pour plaques.

Solution pour l'emploi :
Eau................................... 1000 cc.
Métol................................. 2 gr.
Sulfite de sodium (crist.)...... 25 gr. ou anhydre 12 1/2 gr.
Hydroquinone...................... 1 1/2 gr.
Carbonate de sodium (crist.). 75 gr. ou anhydre 30 gr.
Bromure de potassium.......... 1/2 gr.

Durée du développement : 5 minutes à 16-18°C.

G.208. - Révélateur négatif au Métol-Hydroquinone

Source : 41 - Gevaert formules photographiques - 4e édition 1938.

 

Résultats vigoureux.Convient surtout pour ciné-film positif.

Solution pour l'emploi :
Eau................................... 1000 cc.
Métol................................. 2 gr.
Sulfite de sodium (crist.)...... 100 gr. ou anhydre 50 gr.
Hydroquinone...................... 5 gr.
Carbonate de sodium (crist.). 30 gr.
Bromure de potassium.......... 1 1/2 gr.

Durée du développement : 3 à 5 minutes à 16-18°C.